Actualites Electroniques - L'actualité de la musique électronique pour tous  
 
 
     
 
 
 

Retrouver dans cette rubrique chaque semaine, la biographie ou l'interview d'un Dj qui fait la une de l'actualité électronique pour nos chroniqueurs. Tous les styles de Dj sont au menu de cette rubrique : minimal, house, électro, techno voire même trance dans certains cas.
La rubrique sera complétée par d'autres Djs et producteurs au fur et à mesure de l'actualité musicale.

 
Techno
10
Boris Brejcha - Interview

Né en 1981, Boris Brejcha a commencé son éducation musicale dès son enfance. Il a commencé par la batterie et le clavier, ce qui a été une école idéale avant d’écrire le chapitre suivant : produire et réaliser de la musique électronique. Une ancienne émission de radio RPR MAXIMAL RPR1 a poussé sa curiosité à découvrir ce nouveau type de musique passionnant. Il en est tombé amoureux. Ce fut son point de départ pour exprimer sa créativité à l’aide d’un ordinateur et de Cubase. Aujourd'hui, nous vous proposons une interview exclusive avec ce producteur allemand. Elle fait suite aux interviews d’autres producteurs allemands célèbres comme Thomas Gold, Extrawelt, M.A.N.D.Y., Thomas Schumacher, Butch ou encore Solee. D'abord, je tenais à remercier Boris qui a répondu à nos questions.

 

"Bonjour Boris,

Il y a quelques jours tu as publié ton EP "My name is" avec de nombreux remixes: 11 pour être exact, après la publication de ton propre album l'année dernière. Comment ce projet est-il né? Pourrais-tu nous donner quelques infos complémentaires quant à cette sortie?
> C’est une idée assez simple de proposer les remixes de mon album. Je connais beaucoup d'autres artistes avec leurs propres styles. J’ai été curieux à l'idée de voir comment mes pistes seraient, quand d'autres artistes se les approprieraient. Je voulais aussi donner la chance à des artistes connus et moins connus de pouvoir s’exprimer. Je pense que le remix est un bon moyen pour faire cela.

Ton remix préféré et pourquoi?
> Mon favori est le remix de Kanio. Il a fait un excellent travail. J'aime son style de production. A chaque fois c’est simple et propre.

Plus précisément, quelle sera ta prochaine sortie?
> En fait, nous prévoyons un track vraiment sympa. Je pense que beaucoup de gens savent que j’ai fait une piste dans le passé appelée "Die Maschinen..." (Les machines). Cette piste raconte la guerre entre les humains et les machines. Avec ma prochaine sortie, je mettrais un terme à cette histoire. Une belle fin. Plus d’infos sous peu.

Pour être honnête, j'ai découvert ta musique grâce à Youtube et notamment grâce à un live que tu as fait au Mexique avec ton titre "Sunday mornings" qui n’est pas encore sorti. Qu'en est-il? Penses-tu un jour le sortir? Il est tellement énorme ...
> "Sunday mornings" :-) moi aussi j’adore ce titre. Bien sûr qu’un jour je vais le sortir. Mais en réalité, il n'y a pas de date précise pour cette sortie. J'ai beaucoup de titres qui ne sont toujours pas encore sortis. Le problème... c’est que mon label est trop lent... haha.

Si tu regardes ton année 2010, qu’est ce que tu en retiens? Quelle est ta vision de ces derniers mois, notamment avec la sortie de ton propre album?
> 2010 a été une année excellente pour moi... comme chaque année. Mon troisième album est bien évidemment la chose principale qui s’est passée. J’ai aussi eu la chance pour la première fois de jouer en Australie et au Mexique. Il m’a fallu beaucoup de temps pour trouver un contact au Mexique, mais maintenant je suis heureux que cela ai marché. Je n’avais vraiment de but précis à atteindre. J’aime tout simplement faire de la musique. Le reste ça vient étape par étape.

Par ailleurs, j'ai regardé ton calendrier de dates. Apparemment tu aimes bien mixer en dehors de l'Allemagne et surtout en Amérique, principalement au sud. Ai-je raison? Y a t-il des raisons particulières?
> L’Amérique du Sud est cool. Mais il n'y a aucune raison spécifique à ce que je mixe là-bas. Je me souviens par contre que ma première date en tant que DJ fut au Brésil. Peut-être que c'est la raison pour laquelle je joue là bas plus souvent. J'aime aussi jouer en Allemagne et en Europe. J’ai par exemple en 2011, plus de dates en Europe qu’en 2010. Cela me rend vraiment heureux. Je trouve tout de même que l’Europe est plus frileuse quant aux nouveaux artistes. En Europe, on n’aime pas tellement prendre de risques avec de nouvelles choses.

Après nous avoir donné ces infos sur ton actualité musicale, nous aimerions en revenir à tes racines musicales. Pourrais-tu nous dire brièvement comment tu es devenu DJ et producteur?
> Quand j'avais douze ans, j'ai commencé à écouter une émission de radio appelée « RPR1 Maximal ». Elle avait lieu à 22h tous les samedis. C'était le premier show qui jouait de la musique électronique à la radio. C'était vraiment fou pour moi d'entendre tous ces sons de cette nouvelle musique électronique. Après un moment, j'ai trouvé comment faire ce genre de musique et j'ai donc commencé à produire. J'ai produit beaucoup de musique trance pendant environ 10 ans, juste pour le fun, juste pour moi. En 2004, j'ai changé pour un style plus minimal et techno. C’est un style que j’ai découvert grâce à un ami et ça m’a vraiment plu! Je savais que ce serait mon style. En 2006, j'ai donné un CD de démo à Autist-Records, Berlin. C'était ma première démo et j’ai transformé l’essai. :-) C'était super. Après deux sorties, je jouais déjà pour ma première date au Brésil, fin de 2006. Après, l’histoire était en marche.

Au début, est-ce que ta famille a compris ce que tu voulais faire dans la vie? Et maintenant sont-ils fiers de ce que tu as réalisé au fil des années?
> Au début, ils ne le comprenaient pas. Mais pour moi c'était OK. La musique est ma vie. Ce fut mon seul objectif quand j'étais jeune. Être un musicien électronique. Aujourd'hui, ma famille est fière de moi et heureuse de ma situation. Maintenant, ils comprennent que si tu travailles dur pour la musique, cela peut être un travail «normal».

Dans certaines vidéos, on te voit mixer avec un masque? Pourquoi? Les Daft Punk sont-ils ta source d'inspiration?
> C'est vrai. Sur certains festivals en plein air j’ai utilisé des masques. Mais en réalité, j’arrête peu à peu cela car au départ ce n’était qu’une blague quand j’ai mixé la première fois au Brésil. Après pour mes différentes dates, on me demandait toujours de mixer avec le masque. Mais je pense que ce n'est pas vraiment moi. Je veux donc jouer en tant que Boris, sans masque et avec du bon son. L'autre chose c’est... qu’il fait super chauddddddddddddd sous le masque !

Comment décrirais-tu la scène de musique électronique en Allemagne ?
> Pour moi, c'est une question difficile. Je suis allemand en effet, mais je ne suis pas tellement impliqué dans la scène électronique allemande. Je sais que la scène principale se trouve à Berlin. Tout le monde parle de Berlin... Berlin. Beaucoup de musiciens vivent là-bas mais je trouve que les DJs jouent trop de musique house là bas. Je n’arrive pas à aimer ce style de son. Je n'aime pas quand il y a une petite boucle vocale qui tourne pendant les 6 minutes du track. Cette musique n'est pas vraiment une source d'inspiration. Pour être honnête... je déteste cela. Je n'aime pas non plus écouter la musique d’autres producteurs. Pas parce que je n'aime pas ça. Je pense juste que je n’ai pas besoin d’écouter leurs sons pour m’influencer. Je mets certaines choses à l’écart pour obtenir un meilleur son.

Y a t-il un ou deux artistes allemands que tu aimerais nous présenter?
> Hmm… Il y a un artiste que je tiens à présenter. Son nom est Niko Schwind. Il a commencé en même temps que moi (en 2006). Nous avons commencé sur le même label : Autist-Records, à Berlin. Il fait un excellent travail et de la bonne musique. N’hésitez pas à aller écouter ce qu’il fait.

Boris, l'interview sera publiée sur un site web principalement lu par les Français. Qu’est ce que tu connais de la scène de musique électronique en France? Y a t-il des artistes que tu connais personnellement ou dont tout simplement tu aimes leur musique?
> :-) Je connais rien de la scène allemande et maintenant la France. :-) C'est drôle! Ah... mais je connais quand même un DJ et producteur de Paris. Son nom est Rafael Murillo. Il y a quelques semaines, il m'a demandé de produire un remix pour l’un de ses titres et j’ai accepté. Nous publierons cet EP sur un label basé en France. Popcorn Records. Je pense que ça va plutôt bien marcher.

Et à part la musique quels sont tes hobbies?
> Je joue au football, je fais de la natation et j'aime travailler sur Photoshop, Dreamweaver et Flash. Et certains programmes vidéo. J’ai par exemple réalisé entièrement mon site internet. J'ai aussi moi-même réalisé toutes les vidéos de ma chaîne Youtube. Pour moi c'est un excellent passe-temps en dehors de la production musicale et du DJing. Aller au cinéma est aussi un hobby. Je pense que pour certains films vous avez besoin d’un grand écran et d’un son agréable.

Y a t-il quelque chose que tu voudrais ajouter?
> Oui. J'espère venir bientôt en France.

 

Boris, avant de conclure cette interview, nous avons encore quelques questions à te poser pour mieux te connaître. Parfois, un mot suffit!

Le titre que tu nous conseillerais d’écouter dans ta discographie?
> "Brainstopper" :-) Un de mes préférés.

Un artiste avec lequel tu voudrais bosser un jour?
> Laissez-moi réfléchir. Richie Hawtin ça serait vraiment top.

3 mots pour définir ta musique?
> Il y en a seulement deux. High-tech, minimal.

MP3 ou vinyl pour tes mixs?
> Rien de cela. J'utilise des fichiers WAV sur CDs. Parfois je joue aussi en live. Pour cela, j'utilise Ableton et le MPC40 AKAI.

Le logiciel que tu utilises pour produire?
> Cubase 6

Un mot sur la France?
> Un pays sympa :-) avec des soirées très cool.

Un privilège, auquel ton statu de DJ te donne accès?
> Hmm... J’ai toujours de la place sur les guestlists pour mes amis, pas mal à boire et les choses qui vont avec…

Le premier titre que l’on entend ici?
> Il s’agit de "Der Alchemyst". Malheureusement ce titre n’est pas encore sorti.

Ton morceau préféré en ce moment?
> Un de mes titres !

Quelques mots sur le site que je gère et où sera publiée l’interview ?
> J’adore le site et l’idée de donner une plateforme d’expression pour la scène musicale électronique est excellente.

Boris, merci beaucoup pour le temps que tu as consacré à Actualités Electroniques et particulièrement pour cette interview complète et exclusive. Nous attendons avec impatience tes prochaines productions. Nous espérons aussi te voir bientôt en France. A plus!
> Merci.

Dj Aroy

PLUS D’INFOS SUR BORIS BREJCHA
http://www.borisbrejcha.de
http://www.myspace.com/borisbrejcha
http://www.pink-booking.de
http://www.facebook.com/pages/Boris-Brejcha/56409148326

 
Ecrit par Dj Aroy
Article in English       
 
 
 
  Archive des Djs à l'affiche
 
Thyladomid - Interview
 
Gusgus - Interview
 
Mr Flash - Interview
 
The Hacker - Interview
 
Discodeine - Interview
 
 
Chus and Ceballos - Interview
 
Booka Shade - Interview
 
Stimming - Interview
 
Nicole Moudaber - Interview
 
John Lord Fonda - Interview
 
 
 
 
 
 
  Laisser un commentaire

Pseudo :


Votre commentaire sur l'article :

Chaque commentaire sera soumis à validation avant sa publication.



 
  Les commentaires sur Boris Brejcha - Interview
 
 
 
      Other language   
 
      Rester connecté

 
Facebook Actualites Electroniques
Twitter Actualites Electroniques
Ustream Actualites Electroniques
Myspace Actualites Electroniques
Flux Rss Actualites Electroniques
Flux Rss Actualites Electroniques
  RSS Actualite musique electronique
 
      Music player
 
 
      Liens utiles
Juno Records DJ Chart - Fatboy SlimJuno Records DJ Chart - Tiesto
Latest progressive house DJ Chart at Juno Download 4Juno Records DJ Chart - Digitalism
Sennheiser HD 25-II
 
      Chercher un article
 
      Icônes de style   
 
      Chart by Dj Aroy
FEVRIER 2013

Telecharger le set    
 
ASAF AVIDAN - Maybe you are
   
 
KLINGANDE - Punga
   
 
KLANGKUENSTLER - Die elektronische Welt der Amélie
   
 
SOKOOL - Take care
   
 
BEN PEARCE - What I might do
   
 
KLANGKUENSTLER - Wiesenballett
   
 
PEER KUSIV - Dust
   
 
DAUGHTER - Youth
   
 
MIKE GILL - Let You Go
   
 
LANA DEL REY - Summertime sadness
   
 
 
 
     
     
 
SUPPORTED BY

OTHER LINKS

WE ALSO LIKE