Actualites Electroniques - L'actualité de la musique électronique pour tous  
 
 
     
 
 
 

Retrouver dans cette rubrique chaque semaine, la biographie ou l'interview d'un Dj qui fait la une de l'actualité électronique pour nos chroniqueurs. Tous les styles de Dj sont au menu de cette rubrique : minimal, house, électro, techno voire même trance dans certains cas.
La rubrique sera complétée par d'autres Djs et producteurs au fur et à mesure de l'actualité musicale.

 
House
18
The Supermen Lovers - Interview

Imaginez Giorgio Moroder retrouvant Georges Clinton pour une soirée explosive avec des basses profondes et des cocktails viagra/Red Bull et vous aurez alors une petite idée de ce à quoi ressemble la musique de The Supermen Lovers alias Guillaume Atlan. Disco, dance, électro. Funk. Plein de funk. Du tout en un en somme, comme une offre spéciale mais beaucoup plus classe. Dès 2001, il a posé les bases de la nouvelle vague de musique électronique européenne. Ses sons organiques, son mix de synthétiseurs, des boucles et de vrais instruments joués live sont immédiatement reconnaissables. Mais comment présenter The Supermen Lovers sans clichés superlatifs ? Citez juste le mot magique "Starlight" et ça suffit ! 2 millions de copies écoulées dans le monde. Aujourd'hui, nous avons la chance d’interviewer l'un des fers de lance de cette scène house française, qui nous permettra j’espère de le faire sortir du stéréotype de l’homme à 1 seul titre. Cette interview fait suite à celle d'autres producteurs français précurseurs de ce mouvement french touch comme Fred Falke, Lifelike et Benjamin Diamond.

 

"Hello Guillaume,

Honnêtement, c'est un vrai plaisir et un vrai honneur de t’interviewer, parce que tu es un de mes producteurs de house préférés à cause bien évidemment de « Starlight » mais surtout à cause de ton parcours et de ton dernier EP ainsi que pour les mixtapes que tu sors maintenant depuis près d’un an sur ton Soundcloud.

Il y a quatre mois, tu donnais une jolie leçon au petit monde qui danse en dévoilant dans ton dernier album « Between the Ages ». Plus récemment et c’est l’une des raisons de cette interview tu as sorti « Fantasma Disco EP », qui reprend des morceaux de cet album avec des remixes réalisés par de talentueux producteurs comme Jupiter. Raconte-nous un peu ce choix et pourquoi ces remixeurs tel qu’ANDY aussi ?
> Eh bien le choix des remixeurs se fait vraiment au feeling. Pour Jupiter, j'avais vraiment aimé leur titre "Saké" ainsi que l'esprit du duo… Avec le label "La Tebwa" on a donc décidé de leur demander un remix de "Say no more". Ils ont accepté et m'ont demandé de remixer à mon tour leur nouveau track "One O six"… Ce qui fut d’ailleurs un plaisir!
Pour A.N.D.Y, j'ai eu l'occasion de jouer à Avignon avec lui et on a bien sympathisé. Du coup passant en Belgique on s'est pris un verre sur Bruxelles et on a parlé musique pendant tout l'après-midi. Musicalement et humainement le courant est passé et on a décidé de se remixer mutuellement ;)


Et à part cet EP, quelle sera ta prochaine sortie? Peut-être des remixes?
> Effectivement. Mon remix pour Jupiter est sorti le 16 avril et j'ai deux autres remixs qui arrivent. Le premier est pour un groupe anglais qui s'appelle "Situation" sur le label Cyclo, qui doit sortir courant Mai. Et le deuxième est le remix du titre "El Barrio" d’A.N.D.Y qui sort aussi en Mai sur le label "Disco Texas".
J'ai sorti pas mal d’EP dernièrement et ça fait du bien de prendre un peu de recul et de faire des remixs… Mais ça ne m'empêche pas de préparer le nouveau single "We got that booty" featuring Antonin, qui doit sortir en Juin avec de beaux remixeurs.

2011 est terminée. Si tu devais faire un bilan de l’année passée, tu dirais quoi? Tu as j’imagine principalement bossé sur ton dernier album, sorti début Novembre « Between the ages ».
> Le bilan est bien rempli : un nouvel album sorti, 3 EPs, des lives... Et de bonnes rencontres.
J'ai aussi bien assis les bases de ma relation avec le label "La Tebwa" et aujourd’hui je travaille beaucoup plus sereinement car je sais que j'ai une super équipe avec moi qui me soutiens et ça, ça m'a manqué pendant tout l'après Starlight...

Après nous avoir donné ces infos sur ton actualité, nous aimerions en revenir à tes racines musicales. Pourrais-tu nous dire brièvement comment tu es devenu producteur puis DJ?
> Alors… J'ai commencé la musique à l'âge de 7 ans avec le conservatoire pendant 10 ans, puis j'ai joué dans des groupes d’acid jazz et de funk au début des années 90. Puis j'ai découvert des groupes comme Chemical Brothers, Daft Punk et Basement Jaxx. J'ai enfin entendu des artistes qui étaient musiciens faire de la musique électronique. Car je ne suis pas DJ et ce n'est pas du tout ma culture musicale. J'ai été clavier dans de nombreux groupes et j'aime la culture du live… Et là enfin avec les artistes nommés ci-dessus j’arrivais à me projeter dans la musique électronique…. Venir sur scène avec des séquenceurs, des synthés, des machines. J’aime bien mixer mais bizarrement je me sens frustré, j’ai l'impression de moins partager ma musique avec le public. Jouer live est un plaisir incomparable!!!
Du coup en 1998 j'ai acheté mon premier séquenceur MPC2000 et un ASR 10 Ensoniq et je me suis mis à la production.

Au début, est-ce que ta famille a compris ce que tu voulais faire dans la vie? Et maintenant sont-ils fiers de ce que tu as réalisé au fil des années?
> Ils n'ont pas forcément compris. A l'époque j'étais encore à la fac et je leur ai annoncé que j'arrêtais tout pour faire de l'électro. Ils m'ont dit "Pas de problème… Mais tu ne fais pas ça ici..!" Du coup j'ai pris le large…. Et évidemment aujourd’hui ils sont fiers de leur fiston!

Concernant ton nom de scène, si ce n’est pas un secret, il vient d’où? Je sais juste que tu es fasciné par les étoiles, ce qui se retrouve dans le titre « Starlight » ou encore dans ta direction artistique de ton image.
> Le nom "The Supermen Lovers" vient du morceau "Superman Lover" de Johny Guitar Watson. C'est un hommage à l'un des plus grand titre de funk blues de tous les temps!

D’ailleurs j’ai l’impression qu’il existe une petite confusion autour de ton nom au pluriel. Tu es tout seul ou y a-t-il d’autres membres avec toi à part les chanteurs comme Mani ou Delegation ?
> Moi je ne vois pas où est le souci d'avoir un nom au pluriel même si je suis seul. C'est d'ailleurs curieux car il n’y a qu'en France que ça pose un problème… Mike Skinner est "The Streets" pourtant il est seul. C est un nom de projet, pas de groupe. De plus, je fais participer de nombreux featurings depuis le début de TSL, en tout il y a bien eu une trentaine d'invités aussi prestigieux que Rick Bailey de Délégation ou Norma Jean du groupe Chic. J'ai aussi travaillé avec des artistes français comme Mani Hoffman, Antonin, Juan Rozoff ou Kenny Norris et des producteurs de tous horizons comme Herr Styler.

Pendant quelques temps tu t’es consacré à produire de la musique pour des publicités pour Adidas par exemple et des films. Qu’en as-tu retiré et souhaiterais-tu recommencer ?
> Ce fut intéressant… Mais je ne vais pas te cacher que je préfère faire des disques, des remixs ou des lives… C'est le jour et la nuit quand même. Dans une pub tu n'as absolument aucune liberté artistique… C'est une commande. C’est tout.

Bon « Starlight », sorti il y a 10 ans, honnêtement tu trouves ca comment ? Une image collante qui te poursuivra toujours ou une carte de visite unique pour développer ton son avec ce titre comme garantie ?
> Je le prends bien… Je suis fier de "Starlight"! C’est un titre qui correspond à une époque et j'en suis fier! Evidemment que ça colle un peu trop… C'est dur de faire comprendre qu'il y a autre chose dans l'univers de TSL. Mais on y arrive… Petit à petit et ce tube me permet d'imposer quand même le reste de ma musique plus facilement que si "Starlight" n'existait pas!

D’ailleurs, y a t-il une histoire particulière derrière ce track? A-t-il une signification spécifique à part le succès qu’il a engendré, peut être dans la manière dont tu l’as conçu, ses sources d’inspiration?
> Bien sur!! A l époque il y avait une énergie terrible avec l'énorme succès des Daft, Cassius et d'autres. J'avais déjà sorti plusieurs disques sous le pseudo "Stan de Mareuil" sur mon label Lafessé Records et je voulais commencer un nouveau projet. Du coup j'ai fait le titre « Marathon man » qui fut le premier morceau signé TSL.
Un jour je suis chez moi et je m'amuse avec une instru qui sonne plutôt bien… Et là toute la mélodie de "Starlight" m'est venue d'un coup… Claire et transparente… Et j'ai ressenti un moment de pur bonheur qui a duré quelques secondes… Car à ce moment tu sais que tu tiens quelque-chose d'énorme!!!
Je souhaite à tout le monde de vivre ces quelques secondes car tout l'or du monde ne les vaut pas!!! Puis j'ai cherché un interprète que j'ai trouvé en la personne de Mani Hoffman avec qui j'ai alors écrit les paroles.

Comme je le disais précédemment le titre de ta discographie qui m’a toujours fait de l’effet fut « Starlight » avec surtout un fantastique remix au saxo de Luca Agnelli. Tu l’as déjà entendu ? Dans chaque soirée où je peux, je passe le track est c’est un succès toujours au rendez-vous !
> Oui oui bien sur… C'est une bonne idée d'avoir mis ce super solo de sax. En tout cas c'est réussi et bravo à Mr Agnelli.

Toi qui a été l’un des emblèmes du mouvement de la french touch au début des années 2000, comment as-tu vu le monde de la musique électronique évolué durant ces 10 dernières années ?
> Eh bien je trouve qu'au final ça a pas si mal évolué, voir plutôt bien… J'avais une crainte avec l'explosion de l'euro dance mais heureusement la musique électronique a réussi à rester honnête et aujourd'hui je suis heureux de voir que le courant Nu disco est vraiment présent.

L'interview sera publiée sur un site web principalement lu par des français. Y a t-il des artistes que tu connais plus particulièrement sur la scène électronique française et avec qui tu bosses ou dont tout simplement tu aimes la musique? On peut dire que récemment tu t’es rapproché du duo Jupiter nan ?
> Effectivement, il y a une super scène électro qui s'est développée depuis quelques années en France. Le Nu Disco est né dans les années 2003 et je suis fier quand des kids viennent me dire que "Starlight" est un des premiers tubes Nu Disco. J'ai vraiment l'impression de faire partie de ce mouvement musical et j'y retrouve absolument toutes mes bases musicales… Du disco, du funk, du disco-funk à la sauce d'aujourd’hui.
La scène belge est très prolifique en ce moment et j'apprécie ce son (A.N.D.Y, The Magician, Moonlight Matters etc….).
Le duo Jupiter me plait car leur son est frais, sans à priori et libre de contrainte. C'est du disco pur et mélodieux…. Ca me plait beaucoup!

Certains lecteurs nous demandent de plus en plus d’infos sur la technique et le matériel des producteurs. Tu bosses avec quoi ? Des synthés bien sur et puis quoi d’autres ?
> Alors…. J'ai longtemps été un défenseur intégriste du son analogique. Je ne travaillais que sur Midi et table analogique plus hardware (multi effet, compression, etc.) jusqu'en 2009. Puis, j'ai découvert Ableton et j'ai trouvé un compromis intéressant entre l'analogique et le numérique. En effet, j'utilise le séquenceur numérique Ableton mais je mixe tout sur une Mackie 32/8 avec des multi effets comme le DP4 et de la compression UREI.

Finalement, à part la musique, quels sont tes hobbies?
>  Les films…. Mais j’ai un coté vraiment geek… J'aime la science fiction, les loups garous… Je suis un fou de la conquête spatiale et j'observe de très près les progrès de l'homme pour aller sur Mars, sur Titan, Europe et tout le reste!

 

Guillaume, avant de conclure, nous avons encore quelques questions à te poser. Parfois, un mot suffit!

Le titre que tu nous conseilles d’écouter dans ta discographie?
> « The Bridge »

Un artiste avec qui tu aimerais bosser un jour?
> Quincy Jones

3 mots pour définir ta musique?
> Nu Funk/Nu disco

Vinyl ou MP3 pour tes mixs?
> Quand je mixe : vinyl.

Le logiciel que tu utilises pour produire? Je crois avoir lu que tu étais toujours pour l’analogique vs. le digital !
> Comme je l'ai dit plus haut : Ableton.

Un privilège auquel te donne accès ton statut de producteur et DJ?
> Le partage avec le public.

Quelques mots sur le site que je gère: Actualités Electroniques et où sera publiée l’interview?
> De chouettes chroniques, des interviews intéressantes et j'aime bien les liens Juno pour voir les charts des artistes electro.

Ton titre préféré en ce moment?
> Sebastien Tellier - Cochon Ville (The Magician Remix)


Guillaume, merci beaucoup pour le temps que tu as consacré à Actualités Electroniques et en particulier pour cette interview complète et exclusive. On attend avec impatience tes prochaines productions et de te rencontrer en soirée. A bientôt!
> Merci à vous!! :))) »

Dj Aroy

PLUS D’INFOS SUR THE SUPERMEN LOVERS
http://www.facebook.com/thesupermenlovers
http://twitter.com/#!/supermenlovers
http://www.myspace.com/therealsupermenlovers
http://soundcloud.com/the-supermen-lovers
http://www.facebook.com/latebwa

 
Ecrit par Dj Aroy
Article in English       
 
 
 
  Archive des Djs à l'affiche
 
Thyladomid - Interview
 
Gusgus - Interview
 
Mr Flash - Interview
 
The Hacker - Interview
 
Discodeine - Interview
 
 
Chus and Ceballos - Interview
 
Booka Shade - Interview
 
Stimming - Interview
 
Nicole Moudaber - Interview
 
John Lord Fonda - Interview
 
 
 
 
 
 
  Laisser un commentaire

Pseudo :


Votre commentaire sur l'article :

Chaque commentaire sera soumis à validation avant sa publication.



 
  Les commentaires sur The Supermen Lovers - Interview
 
 
 
      Other language   
 
      Rester connecté

 
Facebook Actualites Electroniques
Twitter Actualites Electroniques
Ustream Actualites Electroniques
Myspace Actualites Electroniques
Flux Rss Actualites Electroniques
Flux Rss Actualites Electroniques
  RSS Actualite musique electronique
 
      Music player
 
 
      Liens utiles
Juno Records DJ Chart - Fatboy SlimJuno Records DJ Chart - Tiesto
Latest progressive house DJ Chart at Juno Download 4Juno Records DJ Chart - Digitalism
Sennheiser HD 25-II
 
      Chercher un article
 
      Icônes de style   
 
      Chart by Dj Aroy
FEVRIER 2013

Telecharger le set    
 
ASAF AVIDAN - Maybe you are
   
 
KLINGANDE - Punga
   
 
KLANGKUENSTLER - Die elektronische Welt der Amélie
   
 
SOKOOL - Take care
   
 
BEN PEARCE - What I might do
   
 
KLANGKUENSTLER - Wiesenballett
   
 
PEER KUSIV - Dust
   
 
DAUGHTER - Youth
   
 
MIKE GILL - Let You Go
   
 
LANA DEL REY - Summertime sadness
   
 
 
 
     
     
 
SUPPORTED BY

OTHER LINKS

WE ALSO LIKE