Actualites Electroniques - L'actualité de la musique électronique pour tous  
 
 
     
 
 
 

Retrouver dans cette rubrique chaque semaine, l'album CD ou vinyl qui fait la une de l'actualité électronique pour nos chroniqueurs et djs. Tous les styles sont au menu de cette rubrique : minimal, house, électro, techno voire même trance dans certains cas.
La rubrique sera complétée par d'autres albums au fur et à mesure de l'actualité musicale.

 
Divers
23
Vitalic - Flashmob

Vitalic nous avait littéralement bluffé, il y a 4 ans, avec son premier album « Ok cowboy », et ses lives de folie notamment au Cabaret sauvage. Nous ne pouvions donc passer à coté de son nouvel album intitulé « Flashmob » sorti courant Septembre. Produit sous le label Citizen Records, sur lequel officie aussi notre ami John Lord Fonda, Pascal Arbez se devait de nous surprendre avec ce second volet et c’est mission réussie. Avec des titres emblématiques comme « La Rock », « Poney part 1 » ou encore « My friend Dario » sur le premier album, l’un des prodiges de la scène électronique comble à nouveau nos oreilles.

L’album précédent, caractérisé par un son crade et des montées progressives et hypnotiques, laisse place 4 ans plus tard à des mélodies quasiment aussi frénétiques. On retrouve ainsi la présence de voix travaillées au vocoder comme sur le titre « Flashmob », ainsi que des voix  féminines. Vitalic nous invite à rendez vous musical furtif, gonflé à la testostérone.

 « See the sea » (version Red) entame l’album comme le dernier avait fini. Il a un certain côté progressif délectable, accompagné d’une bonne guitare électrique. C’est une superbe entrée en matière, qui laisse présager du meilleur.

« Poison lips » offre une intro minimale allemande. On y retrouve de nombreuses similarités avec son précédent titre « My friend Dario » tant dans sa construction que dans l’utilisation du vocal. Un bon titre house, l’un des moins osés de l’album.

Puis, on enchaine sur « Flashmob », un titre éponyme complètement barré, accompagné d’une énorme basse. On notera une accélération du rythme sur certaines parties du titre, qui permet l’accélération de l’excitation musicale.

C’est au tour de « One above one » de faire son entrée. C’est un titre assez bizarre et assez froid, avec un vocal féminin statique. C’est un coup d’arrêt après « Flashmob » qui avait réussi à lancer l’album.

Ensuite, pas grand-chose à dire sur « Still », qui est suivi de « Terminator Benelux », un titre que nous avions déjà chroniqué dans l’article suivant.

« Second life », par certains de ses jeux musicaux, nous rappelle le précédent album, avec quelque chose d’un peu plus festif. On retrouve des sonorités disco qui font de ce titre l’un des perles de l’album. C’est pour nous le meilleur titre de l’album, car il risque malheureusement de passer inaperçu et pourtant on voit tout le travail musical qu’il a été apporté pour donner naissance à cet univers planant si particulier. Les sorties de break sont à tomber par terre. En chroniquant cet album, au confins d’un aéroport allemand, je peux vous dire que vraiment ce titre m’a donné l’envie de danser et de revoir notre ami Vitalic en live.

« Allan Dellon » est en rupture avec ce que l’on a pu entendre jusqu'à présent. Il s’agit d’une balade musicale, malheureusement trop mélancolique et qui aurait sans doute eu plus sa place sur le premier album.

Puis, « See the sea » (Blue version) continue dans cet univers qui nous avait tant comblé lors du premier opus du dijonnais. La montée se veut lente et progressive, avec une accélération du rythme qui laisse place à des synthés crades et des sonorités qui rebondissent dans tous les sens. Il y a quelques similarités avec les remix d’Etienne de Crécy, notamment sa version de Kraftwerk «  « Aerodynamik ». On regrettera que cette dynamique n’arrive qu’à une minute du terme de la production, qui dure seulement 4 minutes. Avec un peu plus d’exploitation, le titre aurait pu devenir l’une des grosses tueries dancefloor de l’hiver.

« Chicken lady » est un titre aux influences allemandes, très underground, avec un vocal masculin barré, un peu à la John Lord Fonda. Le son est industriel. On se voit dans un univers noir berlinois entrain de faire la fête dans une usine désaffectée. Parfait pour l’endroit.

Ensuite « Your disco song » nous enchante pas le travail des mélodies. On entend un sample pas si inconnu que cela, mais impossible de remettre un nom dessus. « Ok cowboy » peut être ? Il y a l’ajout de quelques sons de jeux vidéo, qui amplifie l’harmonie musicale proposée. C’est définitivement l’un des must have de l’album, avec une monté harmonieuse et un sample killer de dancefloor. C’est l’un de nos coups de cœur sans conteste.

Avant dernier morceau de l’album, « Station Mir 2099 » nous emmène loin de cet univers terne. Teinte de mélodies agréables, on y retrouve quelques notes funk non sans nous déplaire. L’utilisation de l’effet reverb est très bien exploité, et laisse place peu à peu à un univers typiquement vitalicien!

Enfin, « Chez Septime » conclue l’album avec l’utilisation de sons provenant d’un restaurant. Il s’agit sans doute d’un hommage à « Chez Septime » le restaurant dijonnais dans lequel Pascal aime aller déjeuner et sans doute réfléchir aux sons qu’il pourrait nous concocter.

Globalement Vitalic nous délivre un album plus consensuel, que certains pourront lui reprocher. Il y a en effet un peu moins de prise de risques que lors d’« OK cowboy ». Néanmoins, l’album réserve de nombreuses surprises musicales de grande classe. On retiendra notamment « Flashmob », « Second Life » et « Your disco song ». 3 titres incontournables qui reflètent finalement assez bien l’ambiance délivrée par l’album.

On aurait pu tout de même attendre encore plus du dijonnais après un premier album qui nous avait enchanté. Mais comme souvent, c’est la deuxième marche qui est la plus difficile à franchir, car on la compare au travail précédent. L’essai est très réussi, avec des titres de qualité qui s’écoute facilement. Vitalic nous montre simplement une autre facette de sa personnalité..

Pour le lancement de « Flashmob », Vitalic avait offert courant Septembre un minimix en exclusivité avec certains titres, de son futur ex-album, mixés, que l’on peut d’ailleurs toujours écouter sur le site internet de Vitalic et ou alors télécharger ici. Vitalic sera notamment au Bataclan le 11 novembre, et à l’Aéronef de Lille le 21.

Tracklist:
01) Vitalic - See the Sea (Red)
02) Vitalic - Poison Lips
03) Vitalic - Flashmob
04) Vitalic - One Above One
05) Vitalic - Still
06) Vitalic - Terminateur Benelux
07) Vitalic - Second Lives
08) Vitalic - Alain Delon
09) Vitalic - See the Sea (Blue)
10) Vitalic - Chicken Lady
11) Vitalic - Your Disco Song
12) Vitalic - Station Mir 2099
13) Vitalic - Chez Septime

 
Ecrit par Dj Aroy
Article in English       
 
 
 
  Archive des derniers albums chroniqués
 
Heller and Farley - Tears (A Deep House Compilation)
 
Gui Boratto - Abaporu
 
Apollonia - Tour a tour
 
Noah Pred - Third culture
 
Discodeine - Swimmer
 
 
Buddhattitude Himalaya - Compilation
 
Kolsch - 1977
 
The Djoon Experience - Mixed by Joaquin Claussell and Black Coffee
 
20 years of Kompakt - The best of (Mixed by Aroy)
 
Boss Axis - Bridge a divide
 
 
 
 
 
 
  Laisser un commentaire

Pseudo :


Votre commentaire sur l'article :

Chaque commentaire sera soumis à validation avant sa publication.



 
  Les commentaires sur Vitalic - Flashmob
 
 
 
      Other language   
 
      Rester connecté

 
Facebook Actualites Electroniques
Twitter Actualites Electroniques
Ustream Actualites Electroniques
Myspace Actualites Electroniques
Flux Rss Actualites Electroniques
Flux Rss Actualites Electroniques
  RSS Actualite musique electronique
 
      Music player
 
 
      Liens utiles
Juno Records DJ Chart - Fatboy SlimJuno Records DJ Chart - Tiesto
Latest progressive house DJ Chart at Juno Download 4Juno Records DJ Chart - Digitalism
Sennheiser HD 25-II
 
      Chercher un article
 
      Icônes de style   
 
      Chart by Dj Aroy
FEVRIER 2013

Telecharger le set    
 
ASAF AVIDAN - Maybe you are
   
 
KLINGANDE - Punga
   
 
KLANGKUENSTLER - Die elektronische Welt der Amélie
   
 
SOKOOL - Take care
   
 
BEN PEARCE - What I might do
   
 
KLANGKUENSTLER - Wiesenballett
   
 
PEER KUSIV - Dust
   
 
DAUGHTER - Youth
   
 
MIKE GILL - Let You Go
   
 
LANA DEL REY - Summertime sadness
   
 
 
 
     
     
 
SUPPORTED BY

OTHER LINKS

WE ALSO LIKE