Actualites Electroniques - L'actualité de la musique électronique pour tous  
 
 
     
 
 
 

Retrouver dans cette rubrique chaque semaine, la biographie ou l'interview d'un Dj qui fait la une de l'actualité électronique pour nos chroniqueurs. Tous les styles de Dj sont au menu de cette rubrique : minimal, house, électro, techno voire même trance dans certains cas.
La rubrique sera complétée par d'autres Djs et producteurs au fur et à mesure de l'actualité musicale.

 
Techno
28
Paul Nazca - Interview

Après être entré en contact avec le label allemand Boxer Recordings, l’un des meilleurs et des plus productifs labels de Cologne, nous avons obtenu une interview exclusive avec Paul Nazca, le DJ et producteur français, que nous avions découvert avec son énorme track « Sleeping » sorti sur Boxer en 2006. Cet article vous permettra donc d’en savoir un peu plus sur l’un des producteurs emblématiques de la scène sudiste et underground française... Je tenais donc à remercier Paul ainsi que le label Boxer Recordings pour cette interview.

« Salut Paul,

Si je ne m’abuse, ton dernier track est « Rimbo solo », qui vient tout juste de sortir sur l’excellente compilation du label Boxer Recordings « Different » que nous avons récemment chroniqué et qui regroupe des pointures comme Extrawelt, Gui Borrato ou encore Rodriguez Jr.. Ce titre tu l’as composé spécialement pour cette compilation ?
> Non pas du tout. En fait j’avais gardé ce trax dans mes machines en pensant qu’il serait un bon titre down tempo pour un album mais au final l’idée d’album avec Boxer est plus ou moins tombé à l’eau du coup Eric et Peta ont été très inspiré par ce titre qui sortait de l’ordinaire pour un producteur de techno. Du coup ils ont développés ce projet « différent » avec d’autres artistes mais on peut dire que dans l’histoire j’ai été l’élément déclencheur.

Et sinon au niveau de ton actualité, quelles vont être tes prochaines sorties ?
> Ce mois ci sort un maxi rework/remix sur le label Français Signalétik sous le projet Danzca avec Maxime Dangles. Ce titre a plus bien fonctionné du coup le label a décidé de faire ce maxi avec un re-edit de nous ainsi qu’un remix de Peter van Hossen.

Après cette petite introduction sur ton actualité, on voudrait en revenir à ton histoire. En effet tu as commencé ta carrière de DJ et producteur dans les années 90. Comment en es-tu arrivé là ? Qu’est ce qui t’as poussé à produire ?
> Une passion qui s’est révélée très tôt car dès l’âge de 11 ans j’avais des sons acid house plein les oreilles ! Mes frères plus âgés m’ont fait connaître cette nouvelle vague newbeat/house en 1988. Je me suis intéressé au mix un peu plus tard à travers des magasines de l’époque ou en écoutant des émissions de radio. C’était vers 92/93 mais à cette époque je n’avais pas encore l’âge de sortir. Du coup je regrette un peu de ne pas avoir vraiment connu ce mouvement rave dans le bon sens du terme. Donc après avoir acheté mes premières MK2, deux mois m’ont suffit pour faire des calages plus ou moins correct du coup je me suis dit « mais comment font t’ils cette musique » ?? Je me suis renseigné sur la meilleure revue disponible et a l’époque c’était Coda magazine. Ça expliqué le mieux en fin de magasine comment pouvoir se monter son propre home studio ainsi que de développer des explications sur le matériel indispensable.  Apres ça je suis parti à la recherche d’un Atari, d’un Juno 106, table de mix, TB303, synchro,… et en avant ! Mais là ce n’était plus la même histoire que de caler 2 disques. Et puis avec le temps et surtout ma rencontre avec André (Ultracolor de l’époque) m’a permis de vraiment comprendre et avancer correctement dans ce domaine.

L’acid-house et les raves ça évoque quoi pour toi ?
> Mes débuts ! Mais surtout quelque chose que l’on ne connaissait pas et j’aime tout ce qui sort de l’ordinaire. Oui c’était d’entendre parler d’un mouvement totalement inconnu et underground avec des gens passionnés. 

J’ai lu quelque part que tu vivais  aujourd’hui tranquillement retiré dans la campagne du sud de la France, dans un moulin, au milieu des oliviers où d’ailleurs tu produis de l'huile d'olive avec ton frère. Vrai ou faux ? Raconte-nous un peu ton mode de vie ? J’ai l’impression que cette situation va finalement assez bien avec ta personnalité qu’on dit discrète.
> Alors vrai jusqu'en 2008 mais pour des raisons familiale on a du se séparer de ce moulin en plein centre du village où j’habitais. C’était un moulin authentique, de 3 générations, mais qui a fini pour être retappé, afin de faire des logements. Les temps changent et les méthodes de pressages aussi !
Sinon je vis toujours en campagne retiré et au milieu des oliviers. Je suis bien dans ce mode de vie. Un bon équilibre qui me fait vite revenir sur les vraies valeurs de  la vie;  c'est reposant, quand je reviens de weekends chargés.

Tu as réalisé ton premier album en 2003 « Les Musiques De Mon Moulin ». Peut-on un jour envisager une suite ?
> C’était prévu sur Boxer début 2010, mais au final le label n’a pas prit de risque vu la conjoncture actuelle et l’évolution du disque. Cela m’a bien fait râler de ne pas pouvoir le faire mais cela reste un projet que j’espère finaliser prochainement ailleurs.

Pour 2011, que peut-on attendre de ta part au niveau de la production : de nouveaux titres, un nouvel album ?
> 2010 a été pour moi une année de réflexion personnelle et artistique. Dur d’être toujours au top dans sa tête, du coup, la composition en prend un coup. Mais je retravaille sur de nouveaux titres toujours orientés techno, un projet qui était en standby mais relancé depuis peu dans un son plus down-tempo avec une amie, Danzca avec Maxime également là, avec Sébastien Thibaud ex résident de Bar live after (quand on arrive à se voir) on fait quelques trax et puis un nouveau label techno est en préparation « Sign Industry » orienté techno dans l’esprit Scandium, c’est à dire à la cool avec un coté très humain. A la tête Florian Combe, Maxime Dangles et moi même. L’album peut être sur ce nouveau label ? On verra.

Les gens ne le savent pas forcément, mais tu es aussi le fondateur du label sudiste Scandium Records avec ton ami André du groupe Virtual Age (aussi moitié de Delon et Dalcan), qui cherche à mettre en avant les jeunes pousses du terroir local. Vous avez d’ailleurs fêté il y a quelques semaines (mi Aout) les 10 ans du label au Pont du Gard. Parles nous un peu de ce label et de comment tu en es arrivé à créer ton propre label ?
> C’est arrivé fin 1999 mais à l’époque je n’avais pas vraiment d’expérience dans le milieu. Heureusement j’ai re rencontré André qui à l’époque tournait sous Ultracolor et Virtual age au détour d’une soirée dans le sud et là il m’a de suite encouragé et surtout fait confiance. Pour moi c’était la seule personne en qui j’avais également totalement confiance du coup je l’ai laissé me guider et au fur et a mesure des liens se sont crées et l’idée de monter un label est arrivé vu les idées et prods que l’on avait en tête. Tout est allé très vite ensuite et en l’espace de 2 ans le label avec une image proche de celle de « Goodlife » à l’époque.

Aurais-tu un artiste que tu viens de faire signer sur ce label que tu voudrais faire découvrir à nos lecteurs ?
> Bastard beat est un très bon producteur et arrangeur. D’ailleurs depuis peu c’est lui qui s’occupe de faire mes pré-masters. Il a une authenticité que j’apprécie. Et de non signé mais que j’aimerais produire sur notre futur label c’est John Lagora. Ses derniers trax sont intéressants. Il y en a d’autres mais je ne vais pas tous les citer.

En parlant du Sud, le lien est assez facile à faire avec l’excellent producteur Maximes Dangles. Pourrais-tu nous parler un peu de ton projet Danzca que tu mènes avec lui justement ?
> A la base il a signé 2 scandium en 2007 et puis à force de se voir en soirées, nous nous sommes pris d’une réelle amitié et avons beaucoup parlé musique et machines. En venant la première fois chez moi il est tombé sur ma petite collection d’analogique et l’idée d’essayer de travailler quelque chose ensemble est arrivé rapidement car il voulait absolument toucher tous les boutons en même temps !!
Après quelques semaines, on a pu rassembler 6/7 titres que nous avions gardé car à la base c’était plus un délire que de se dire que nous allions absolument signer quelque part. Mais on a quand même fait un envoi à Michael Mayer pour avoir son avis et 10 jours après nous savions que le prochain Speicher serait un Danzca ! Par la suite remix et autres demandes suivirent.  Mais ce projet reste avant tout un échange de plaisir autour de synthés, bières à l’huile d’olives et chips !

Un mot à ajouter par rapport à l’interview. Un sujet que tu voudrais évoquer avec nous?
>Juste un mot… c’est de dire aux gens qui composent d’être toujours eux même sans rentrer dans du formatage pour sortir du disque à la chaine. C’est avant tout une passion et une partie de nous que nous mettons à jour donc ne pas tricher ni mentir, rester soit même.
Cette interview est très complète donc pas besoin d’en rajouter de mon coté,  je pense que les questions étaient les bonnes.

Pour conclure l’interview, on aurait encore quelques questions complémentaires à te poser qui parfois ne demande qu’un seul mot !

Le titre que tu nous conseilles d’écouter dans ta discographie?
> Oula très bonne question ! « Émotion » un classique maintenant. Après dur à dire, chacun ressent à sa manière. Je peux parler d’un titre que j’apprécie, mais que certains, ne vont pas forcément accrocher. On peut faire une écoute de ma discographie sur Beatport, Decks ou alors Youtube par exemple. Ce sera le mieux pour se faire une idée.

L’artiste avec lequel tu aimerais un jour travailler?
> J’avais proposé un remix à Laurent Garnier pour un éventuel EP mais c’était juste comme ça, pour le plaisir ! Johannes Heil j’aime beaucoup. Après c’est difficile à dire car j’aime beaucoup de style et d’artistes.

Tu es plutôt vinyl ou MP3 pour tes mixs?
> Vinyl mais on ne peut pas ignorer l’évolution. J’ai basculé sur Traktor (vinyl) récemment car j’ai dû faire une tournée en Nouvelle Calédonie cet été et pour moi le fait de partir avec 2 flycases remplies de vinyls m’a découragé ! Je pense avoir quand même bien encouragé le vinyl jusqu'à présent. J’ai pris Traktor pour une question de facilité de transport mais surtout de suivre l’évolution car c’est très important à l’heure actuelle. Mais j’avoue que je ne suis pas très rassuré niveau stabilité mais c’est comme ça.

Ta prochaine date en France?
> Hi hôtel - Nice (c’était la semaine dernière…)

3 mots pour définir ta musique ?
> Tristesse, émotion, tourment

Le logiciel que tu utilises pour produire?
> J’ai travaillé avec Cubase sur Atari, pc, ensuite logic audio mac et depuis peu sur ableton live. Mais mes compostions sont principalement faites avec de veilles machines analogiques de type sequential, rsf, Roland ou Korg de l’époque donc j’utilise tout juste 50% de la capacité de ces logiciels.

Le meilleur club en France où tu as mixé ?
> Villa rouge – Montpellier [Je m’en doutais…]

Le titre qui tourne en boucle dans ton casque ?
> J’évite le casque pour mes oreilles !! Mais un cd qui ne quitte jamais ma voiture c’est la B.O du film la ligne rouge composé par Hans Zimmer. Simplement magnifique et profonde.

Un mot sur le site Actualités Electroniques, si tu as eu le temps d’y jeter un coup d’œil ?
> Non pas eu le temps mais a l’occasion je laisserai un commentaire ;-)

Paul, merci beaucoup pour le temps que tu as consacré à Actualités Electroniques. Les lecteurs et moi-même te remercions des quelques minutes que tu nous as accordé. Nous attendons donc avec impatience tes prochaines productions. On espère pouvoir aussi te croiser en France pour un de tes sets. Je n’ai malheureusement pas encore eu l’occasion de te voir en live…
> Avec le plus grand des plaisirs pour cette entrevue. Salutations. Paul »

Dj Aroy

PLUS D’INFOS SUR PAUL NAZCA
http://paulnazca.universpodcast.com/
http://soundcloud.com/paul-nazca
http://www.myspace.com/paulnazca
http://www.discogs.com/artist/Paul+Nazca
http://www.facebook.com/pages/PAUL-NAZCA/17263825959

PLUS D’INFOS SUR BOXER RECORDINGS
http://soundcloud.com/boxer-recordings
http://www.myspace.com/boxercologne
http://www.boxer-recordings.com/
http://www.facebook.com/pages/BOXER-BOOKING-PAGE/181829021185

BONUS - MAXIME DANGLES - ASTRONEFF

 
Ecrit par Dj Aroy
Article in English       
 
 
 
  Archive des Djs à l'affiche
 
Thyladomid - Interview
 
Gusgus - Interview
 
Mr Flash - Interview
 
The Hacker - Interview
 
Discodeine - Interview
 
 
Chus and Ceballos - Interview
 
Booka Shade - Interview
 
Stimming - Interview
 
Nicole Moudaber - Interview
 
John Lord Fonda - Interview
 
 
 
 
 
 
  Laisser un commentaire

Pseudo :


Votre commentaire sur l'article :

Chaque commentaire sera soumis à validation avant sa publication.



 
  Les commentaires sur Paul Nazca - Interview
 
 
 
      Other language   
 
      Rester connecté

 
Facebook Actualites Electroniques
Twitter Actualites Electroniques
Ustream Actualites Electroniques
Myspace Actualites Electroniques
Flux Rss Actualites Electroniques
Flux Rss Actualites Electroniques
  RSS Actualite musique electronique
 
      Music player
 
 
      Liens utiles
Juno Records DJ Chart - Fatboy SlimJuno Records DJ Chart - Tiesto
Latest progressive house DJ Chart at Juno Download 4Juno Records DJ Chart - Digitalism
Sennheiser HD 25-II
 
      Chercher un article
 
      Icônes de style   
 
      Chart by Dj Aroy
FEVRIER 2013

Telecharger le set    
 
ASAF AVIDAN - Maybe you are
   
 
KLINGANDE - Punga
   
 
KLANGKUENSTLER - Die elektronische Welt der Amélie
   
 
SOKOOL - Take care
   
 
BEN PEARCE - What I might do
   
 
KLANGKUENSTLER - Wiesenballett
   
 
PEER KUSIV - Dust
   
 
DAUGHTER - Youth
   
 
MIKE GILL - Let You Go
   
 
LANA DEL REY - Summertime sadness
   
 
 
 
     
     
 
SUPPORTED BY

OTHER LINKS

WE ALSO LIKE