Actualites Electroniques - L'actualité de la musique électronique pour tous  
 
 
     
 
 
 

Retrouver dans cette rubrique chaque semaine, l'album CD ou vinyl qui fait la une de l'actualité électronique pour nos chroniqueurs et djs. Tous les styles sont au menu de cette rubrique : minimal, house, électro, techno voire même trance dans certains cas.
La rubrique sera complétée par d'autres albums au fur et à mesure de l'actualité musicale.

 
Pop
08
Felix Da Housecat - He was king

Dans quelques jours et plus exactement le 25 août va sortir le dixième album d’un des artistes les plus prolifiques du monde la musique électronique, j’ai nommé Félix Da Housecat. Présent depuis plus de 20 ans sur la scène électronique, Félix Da Housecat nous gratifie d’un album résolument house avec quelques tonalités acides.  L’album composé de 12 titres, s’intitule “ He was king” et sera signé sur le label Nettwerk.

Félix Da Housecat, emblème de la vague musicale émanant de Chicago mélange ici les styles. House, acid et techno sont au rendez-vous. Certaines sonorités à la Dj Pierre peuvent même  être reconnues. Félix dit à propos de son album qu’il a essayé de créer une atmosphère pop avec des poussées électroniques, alors que son dernier album « Kittenz & The Glitz » se voulait plus électro. C’était il y a déjà 8 ans… L’artiste a en effet été très occupé ces dernières années entre mix live et soirées de part le monde.

Dès le début le ton est donné avec le titre « We all wanna be Prince » mélangeant à la fois house et beat acid, avec un synthétiseur bien présent. Il est en de même pour le second titre avec un vocal à la fois féminin et masculin. Le titre, assez répétitif, reste dans une ambiance électro-pop. Cette atmosphère est celle qui domine tout au long de l’album, même si les origines de l’artiste, né à Chicago, berceau de la house et de l’acid, transparaissent dans certains des titres notamment avec le troisième titre « Kickdrum », le premier single extrait de l’album, sortit en avril 2009. La voix qu’on entend dessus est celle de Nese Djouma.

« Do we move your world », est un titre de très bonne facture à forte influence house, avec un beat ressemblant un peu à Donna Summer “I feel love”.  Puis « We » apporte quant à lui la touche sexy de l’album grâce son rythme entrainant et une voix féminine attirante… « Spank you very much » continue sur cette lancée. C’est la partie sensuelle de l’album. Un titre reposant et calme, avec un vocal tranquille qui sert en quelque sorte de break à l’album.

Ensuite, « Do not try this at home » reprend sur un beat un peu plus dark, mais avec une voix toujours dans la même vibe. Le titre toujours aussi calme préfigure d’une remontée rythmique. Et c’est bien le cas avec le track suivant « Turn me on » qui ancre définitivement l’album dans la catégorie pop.

Puis, on arrive à une troisième partie de l’album, après cet enchainement de titre assez posés. « Elvi$ » est une sorte de morceau psychédélique mélangeant beat à la Blackstrobe et synthétiseur hypnotique. On y retrouve une rythmique proche de ce que pourrait faire un Kris Menace ou encore un Lifelike. C’est le paroxysme de l’album. Un vocal bien dark et une mélodie claire, font de ce titre le tube de l’album.

« La ravers », montre l’ambiance sombre dans laquelle Félix Da Housecat se sent le plus a l’aise. Un beat mortellement efficace, le tout accompagné d’une sorte de sonnerie de réveil, avec une basse bien crade. Le morceau vient en rupture avec l’ensemble des titres précédents. Ce morceau très rythmé et technoïde montre toute l’étendue du talent du producteur américain.

« Machine » reprend quant à lui l’atmosphère dégagée par « We » et « Do we move your world », mais arrive d’une drôle de manière après le titre précédent qui était si différent. Drôle d’idée de placer ce titre en cette position dans l’album. Enfin bon…

Et voilà, l’album touche à sa fin avec le titre éponyme « He was a king » qui est une sorte de synthèse de l’album. L’ambiance y est pop et groovy, toujours accompagné d’un vocal filtré. Une fin d’album assez calme donc. On regrettera le manque de punch de ce dernier track, qui finalement montre la tendance globale de l’album, à l’influence pop épicé de tonalités électronique, acide, house et techno.

Si effectivement le début de l’album se voulait house et house la suite est nettement plus calme et sexy. On aura entendu au cours de l’album de nombreuses voix comme celles de Geminia, Angie Romasanta, Sia Meez, Nese et la voix de Félix lui-même ! Il s’agit d’un album complet et frais qui s’écoutera très facilement en vacances.

2 morceaux sortent pour moi vraiment de l’album : « Kickdrum » car il réussit à mêler des univers différents d’une manière efficace. Acid et pop-électro font finalement bon ménage. Et puis,  il y a mon coup de cœur, « Elvi$ », sorte de morceau hypnotique mélangeant harmonie et rêve. Une vraie bombe des dancefloor à coup sûr.

Enfin, voilà une autocritique de l’album par l’artiste lui même pour chacun des titres de l’album, traduite pour vous en français :

1. We All Wanna Be Prince “Chaque track provident de la discographie de Prince song. Je suis sur qu’il écoutera l’album! “
2. Plastik Fantastik “Carréement sexy”
3. KickDrum “Vous connaissez déjà ce titre!”
 4. Do We Move Your World “Inspiré de Human League, mon côté années 8à ressort”
5. We “bon interlude”
6. Spank You Very Much “Une version un peu plus lente que Sex Shooter”
7. Do Not Try This At Home “Il y a un esprit assez Tom Tom Club!”
8. Turn Me On A Summer Smile “Un peu dans le style Tarentino, une guitar en live et un synthé de folie!”
9. Elvi$ “Adoré par Erol(Alkan) et 2Many Ds”
10. La Ravers “Un peu dans la veine d’un ‘Tweak' ”
 11. Machine “Ca ressemble un peu à ce que font Tatu en Russie! Mon côté pop ressort. Et en plus c’est un titre qui vous donne sourire!”
12. He Was King “C’est mon nouveau ‘Pray For a Star'. Je considère cette production comme la meilleure que j’ai jamais réalisée!!”


Playlist :
1. Felix Da Housecat -We All Wanna Be Prince (03.32 min)
2. Felix Da Housecat -Plastik Fantastik (03.28 min)
3. Felix Da Housecat – Kickdrum (03.49 min)
4. Felix Da Housecat - Do We Move Your World (04.34 min)
5. Felix Da Housecat - We (04.19 min)
6. Felix Da Housecat - Spank U Very Much (02.31 min)
7. Felix Da Housecat - Do Not Try This At Home (04.07 min)
8. Felix Da Housecat - Turn Me On A Summer Smile (03.38 min)
9. Felix Da Housecat - Elvi$ (06.06 min)
10. Felix Da Housecat - La Ravers (03.46 min)
11. Felix Da Housecat - Machine (03.30 min)
12. Felix Da Housecat - He was King (03.22 min)
 
Ecrit par Dj Aroy
Article in English       
 
 
 
  Archive des derniers albums chroniqués
 
Heller and Farley - Tears (A Deep House Compilation)
 
Gui Boratto - Abaporu
 
Apollonia - Tour a tour
 
Noah Pred - Third culture
 
Discodeine - Swimmer
 
 
Buddhattitude Himalaya - Compilation
 
Kolsch - 1977
 
The Djoon Experience - Mixed by Joaquin Claussell and Black Coffee
 
20 years of Kompakt - The best of (Mixed by Aroy)
 
Boss Axis - Bridge a divide
 
 
 
 
 
 
  Laisser un commentaire

Pseudo :


Votre commentaire sur l'article :

Chaque commentaire sera soumis à validation avant sa publication.



 
  Les commentaires sur Felix Da Housecat - He was king
 
 
 
      Other language   
 
      Rester connecté

 
Facebook Actualites Electroniques
Twitter Actualites Electroniques
Ustream Actualites Electroniques
Myspace Actualites Electroniques
Flux Rss Actualites Electroniques
Flux Rss Actualites Electroniques
  RSS Actualite musique electronique
 
      Music player
 
 
      Liens utiles
Juno Records DJ Chart - Fatboy SlimJuno Records DJ Chart - Tiesto
Latest progressive house DJ Chart at Juno Download 4Juno Records DJ Chart - Digitalism
Sennheiser HD 25-II
 
      Chercher un article
 
      Icônes de style   
 
      Chart by Dj Aroy
FEVRIER 2013

Telecharger le set    
 
ASAF AVIDAN - Maybe you are
   
 
KLINGANDE - Punga
   
 
KLANGKUENSTLER - Die elektronische Welt der Amélie
   
 
SOKOOL - Take care
   
 
BEN PEARCE - What I might do
   
 
KLANGKUENSTLER - Wiesenballett
   
 
PEER KUSIV - Dust
   
 
DAUGHTER - Youth
   
 
MIKE GILL - Let You Go
   
 
LANA DEL REY - Summertime sadness
   
 
 
 
     
     
 
SUPPORTED BY

OTHER LINKS

WE ALSO LIKE