Actualites Electroniques - L'actualité de la musique électronique pour tous  
 
 
     
 
 
 

Retrouver dans cette rubrique chaque semaine, la biographie ou l'interview d'un Dj qui fait la une de l'actualité électronique pour nos chroniqueurs. Tous les styles de Dj sont au menu de cette rubrique : minimal, house, électro, techno voire même trance dans certains cas.
La rubrique sera complétée par d'autres Djs et producteurs au fur et à mesure de l'actualité musicale.

 
House
21
Union Match Music - Belgique

Salut Bastien,
Après nous avoir gracieusement obtenu, il y a quelques semaines,  l’interview de Kolombo, nous voulions maintenant en savoir un peu plus sur le label bruxellois Union Match Music, pour lequel tu travailles, d’où les questions suivantes. Après presque un an d’activité, cela nous faisait plaisir de vous connaître un peu mieux, car vous avez su rapidement vous imposer comme l’un des labels piliers de la scène électronique belge.

Tout d’abord, pourrais-tu nous parler du label et de ton rôle au sein de celui-ci ?
> Union Match Music est un label belge qui promeut une musique house avec un intérêt très vif porté sur la mélodie. Ceci dit, nous essayons autant que possible de ne pas nous enfermer dans un style.  Les deux mots d’ordre sont l’éclecticisme et la qualité.
Personnellement, je m’occupe de la coordination au sens large du label. Ça va de la promotion des sorties à la coordination des événements Union Match, en passant par des tâches plus quotidiennes (ex : gestion des réseaux sociaux, rédaction de communiqués de presse, de newsletters, de dossiers en tout genre, etc.)

Plus précisément, pourrais-tu nous dire qui fut à l’origine de ce label et quel en fut l’objectif initial, lorsqu’il fut lancé en Octobre 2009. En effet, d’après ce que j’ai pu lire, le label est né de l’initiative de Compuphonic alias Maxime Firket. Qu’a-t-il cherché en lançant ce label ? Cela était-il un moyen plus facile pour lui de sortir ses productions ? Etait-ce un moyen de promouvoir la scène électronique belge en général avec ces artistes qui lui tenaient à cœur de faire connaître ?
> A l’origine, c’est bien Compuphonic (Maxime Firket) qui a eu l’idée de créer Union Match. Mais pas pour sortir ses propres productions. En réalité, Max n’a jamais eu le moindre souci pour sortir ses morceaux. Il a beaucoup de succès à l’étranger et ses productions ont été signées sur les plus grands labels (Turbo, Systematic, 20:20vision, Freerange, Parquet Rec., etc.) Il a eu l’idée de lancer un label parce qu’il s’est rendu compte que la Belgique manquait de structures promotionnelles de qualité. L’idée, c’est d’offrir aux talents belges une plateforme pour sortir leurs morceaux dans de bonnes conditions dans leur propre pays tout en essayant d’attirer les producteurs étrangers. La Belgique est un petit pays mais elle contient un énorme potentiel artistique parce que justement soumise à de nombreuses influences extérieures.

Au fait, d’où vient le nom du label ?
> « Union match » à la base est le nom de la célèbre marque suédoise (anciennement belge) d’allumettes. Le nom « Union Match Music » collait parfaitement à l’image et à la philosophie du label.  

D’abord, il rappelle la devise de la Belgique – qu’on a malheureusement tendance à oublier ces derniers temps –, à savoir « L’union fait la force ». La composante « union » est fondamentale dans notre démarche : nous voulons mettre en place une équipe de producteurs et d’amis qui se respectent les uns les autres et qui manifestent la volonté de travailler ensemble.

Union Match, c’est aussi une façon positive de réagir à la crise du disque : au lieu de baisser les bras devant la chute des ventes, on réunit des producteurs de talents et on les fait collaborer pour créer une plus-value artistique. Ces collaborations – qu’elles prennent la forme de featurings ou de remixes – créent un mélange de styles, de techniques,  ce qui donne toujours un résultat intéressant.

Bref, Union Match, c’est une famille, une équipe soudée et c’est aussi la réaction belge à la crise du disque. Et on espère bien avec ce label en forme de boîte d’allumettes générer au moins quelques étincelles !

Quels sont les principaux artistes évoluant sur le label ?
> Disons que nous avons une bonne base belge : Compuphonic, Kolombo, Spirit Catcher et Fabrice Lig. Ces sont des artistes dont nous sommes proches et nous savons que nous pouvons compter sur eux pour, par exemple, signer un remix, jouer dans nos soirées, etc.
Considérons-les comme le noyau dur. Après, on s’ouvre à la scène internationale en signant des morceaux créés par des producteurs étrangers comme Ante Perry et, pour la prochaine sortie, Glimpse et Lee Jones.

Pourrais-tu nous dire si de prochains producteurs ou DJs vont signer sur Union Match Music, si ce n’est pas indiscret ?
> La prochaine release du label devrait si tout va bien paraître fin octobre 2010, en digitale et en vinyle. Il s’agit d’une sortie de remixes du morceau « Sequoia » de Compuphonic (disponible sur la première sortie). En plus du morceau original, il y aura deux remixes signés par Lee Jones et Glimpse. Le morceau original et les remixes sont tous empreints d’une atmosphère particulière, chargés d’émotions, avec un côté presque cinématographique.

Un ou deux mois plus tard, ce sera au tour de San Soda de passer par Union Match. Il nous a concocté un EP deux titres vraiment époustouflants. Un remix de Max devrait en principe compléter cette sortie. Mais chaque chose en son temps : on se concentre d’abord sur la sortie « Sequoia ».

Les artistes ne sont pas exclusifs à un label. Comment un producteur tel qu’Ante Perry ou Kolombo va-t-il décider de sortir telle ou telle production sous un label plutôt qu’un autre ?
> Je pense que les artistes seront plus à même de répondre à cette question. Si tu veux mon avis, tout dépend du morceau qu’ils ont produit. Les producteurs comme ceux que tu as cités connaissent très bien les différents labels susceptibles d’être intéressés. Après, c’est une affaire d’image, de renommée, de cachet aussi. Les contacts et de relations publiques ont également, je pense, une place importante dans le jeu. Et parfois, ce sont les labels qui « passent commande » auprès des producteurs. Donc, ça dépend de beaucoup de choses.

La Belgique se trouve entre la France et l’Allemagne. Les artistes belges n’ont-ils pas tendance à aller essayer de produire leurs tracks sous un label français ou allemand, plutôt que de signer sous un label belge ?
> Comme je te disais, le choix du label dépend de beaucoup de chose. Mais c’est vrai qu’en House, l’Allemagne héberge quelques labels incontournables. C’est peut-être un peu moins vrai pour la France. Pour la Belgique, les producteurs House n’avaient pas beaucoup de choix. C’est d’ailleurs une des raisons qui ont motivé le lancement d’Union Match. Face à la « concurrence » des autres pays, le tout, c’est de faire ses preuves, d’essayer de se faire remarquer et de se démarquer, par la qualité de nos sorties, par notre image, par un certain professionnalisme.

Pourrais-tu nous lister deux ou trois artistes belges que tu aimerais faire découvrir à nos lecteurs, signés sur votre label ou non ?
> Je conseille très honnêtement aux gens qui aiment la House de qualité et les mélodies de se plonger dans la discographie des artistes signés sur Union Match. Au-delà d’une maîtrise technique, ils ont aussi chacun développés un univers qui leur est propre avec des sons bien à eux. Ça vaut la peine de découvrir leur travail.

Votre label distribue t-il à la fois des vinyles et des versions numériques des titres ? Si tu le sais, quelle est la répartition de vos ventes entre ces deux supports ?
> Pour des questions financières, nous ne déclinons pas toujours nos sorties en version vinyle. Presser un vinyle coûte cher et est difficilement rentable. Nous gardons cet objet plutôt comme un outil de promotion et non comme une source de recettes. Nous avons sorti un vinyle pour la première sortie. C’était un peu une sorte de carte de visite pour se faire connaître et pour montrer notre sérieux. La deuxième sortie était uniquement digitale et la troisième sortie sera sans doute, et digitale, et vinyle.

Quelle est la plus grosse fierté du label en termes de production ?
> Je suis très fier de tous les morceaux sortis sur Union Match. Musicalement, j’ai peut-être une petite préférence pour le dernier « Come Closer » de Kolombo. Les remixes de Sequoia sont tous les deux excellents, tout comme l’original. Sur le futur EP de San Soda, j’adore particulièrement « Home Again »

Pour finir, voici quelques questions un peu plus directes, pour cerner définitivement le label Union Match Music.

Le nombre de personnes qui bossent pour le label
> Le noyau dur de l’équipe est assez restreint. Max s’occupe de la direction artistique et je m’occupe de la coordination. On a ensuite notre graphiste, Olivier, qui bosse depuis la Hollande et qui a réussi à créer une identité graphique très forte et très classe. La société Playout ! (boîte de management qui héberge Union Match) nous donnent un immense coup de main pour tout ce qui concerne les contrats avec les artistes, les distributeurs et les plateformes de téléchargement.

Et enfin, nous pouvons aussi compter sur le soutien de nombreux partenaires et amis qui nous aident à différents niveaux.

La musique qui tourne en boucle dans ton casque ?
> J’ai écouté un bon paquet de fois le dernier album de Caribou. À part ça, les morceaux et les sets ensoleillés d’Aeroplane se placent en bonne position dans mon classement. Mais bon, ça dépend un peu des périodes…

Avez-vous d’autres projets à venir, comme l’organisation de soirées sous le nom du label ? J’ai aussi pu lire que vous aviez une émission de radio sur Pure FM, le samedi. Est-ce toujours d’actualité ?
>En un an, beaucoup de soirées du label ont été organisées : à Bruxelles, Namur et Gand. La prochaine, la onzième, se tiendra au Decadance à Gand le 8 octobre. D’autres sont prévues à Bruxelles, Liège, Ostende et Gand. Et nous réfléchissons tout doucement à sortir des frontières belges pour aller voir comment ça danse dans les pays voisins. Mais rien ne presse. Nous préférons avancer par territoire et asseoir notre réputation en Belgique avant de se lancer en aveugle à l’assaut d’autres pays. C’est toute une stratégie.

Pour l’émission de radio sur PureFM, nous sommes actuellement en négociation pour rempiler pour une deuxième saison. Je n’ai pas plus d’informations sur le sujet à l’heure actuelle.

Enfin, comme le label fut crée en Octobre 2009, qu’allez-vous faire pour souffler votre première bougie ?
> Nous allons essayer de faire coïncider cela avec la « release night » de notre troisième sortie. Quoi qu’il arrive, nous allons marquer le coup. Un an, ça se fête !

Bastien, encore merci de t’être prêté au jeu de l’interview. J’espère que l’on aura l’occasion de vous recroiser dans peu de temps et qui sait obtenir peut être une interview du fondateur lui-même.

En attendant, je vous conseille à tous d’aller faire un tour sur le Soundcloud du label, pour être au courant des prochaines sorties. Avec un peu d’avance je vous souhaite un bon anniversaire et plein de surprises pour cette fin d’année 2010. Musicalement.

Dj Aroy

 
Ecrit par Dj Aroy
Article in English       
 
 
 
  Archive des Djs à l'affiche
 
Thyladomid - Interview
 
Gusgus - Interview
 
Mr Flash - Interview
 
The Hacker - Interview
 
Discodeine - Interview
 
 
Chus and Ceballos - Interview
 
Booka Shade - Interview
 
Stimming - Interview
 
Nicole Moudaber - Interview
 
John Lord Fonda - Interview
 
 
 
 
 
 
  Laisser un commentaire

Pseudo :


Votre commentaire sur l'article :

Chaque commentaire sera soumis à validation avant sa publication.



 
  Les commentaires sur Union Match Music - Belgique
 
 
 
      Other language   
 
      Rester connecté

 
Facebook Actualites Electroniques
Twitter Actualites Electroniques
Ustream Actualites Electroniques
Myspace Actualites Electroniques
Flux Rss Actualites Electroniques
Flux Rss Actualites Electroniques
  RSS Actualite musique electronique
 
      Music player
 
 
      Liens utiles
Juno Records DJ Chart - Fatboy SlimJuno Records DJ Chart - Tiesto
Latest progressive house DJ Chart at Juno Download 4Juno Records DJ Chart - Digitalism
Sennheiser HD 25-II
 
      Chercher un article
 
      Icônes de style   
 
      Chart by Dj Aroy
FEVRIER 2013

Telecharger le set    
 
ASAF AVIDAN - Maybe you are
   
 
KLINGANDE - Punga
   
 
KLANGKUENSTLER - Die elektronische Welt der Amélie
   
 
SOKOOL - Take care
   
 
BEN PEARCE - What I might do
   
 
KLANGKUENSTLER - Wiesenballett
   
 
PEER KUSIV - Dust
   
 
DAUGHTER - Youth
   
 
MIKE GILL - Let You Go
   
 
LANA DEL REY - Summertime sadness
   
 
 
 
     
     
 
SUPPORTED BY

OTHER LINKS

WE ALSO LIKE